Toxicomanie - Informations, spécialistes, questions fréquentes.

Tout savoir sur Toxicomanie

Vous avez des questions sur Toxicomanie?

Nos spécialistes ont répondu a 5 questions sur Toxicomanie.

Posez votre questions aux experts de façon anonyme et gratuite

  • Votre question sera publiée anonymement.
  • Posez une question concrète, en vous focalisant sur une seule question médicale à la fois.
  • Soyez bref et concis.
  • Ce service ne remplace en aucun cas une consultation avec un professionnel de santé. Si vous avez un problème, contactez votre médecin ou allez aux urgences.
  • Le service ne permet pas d'obtenir de 2e opinion ou de faire une consultation sur un cas concret.

Voici les plus populaires:

j'ajouterai que je considére comme dépendants non seulement une personne qui est en état de manque (irritabilité ,agressivité, tremblements) dés qu'elle s'abstient de boire quelques jours . mais également toute personne qui ressent le besoin irrépressible de boire dés qu 'un obstacle ,une difficulté survient et l ingurgite alors de façon systématique

  • Merci 0
  • 2 spécialistes sont d'accord
  • 3
  • 3
  • 0
Chantal Lagier

Psychologue

Paris

Bonjour, Le traitement noctamide préconisé pour certains troubles du sommeil ne doit pas être arrêté brutalement mais de façon très progressive d'autant plus qu'il a duré et sur conseils médicaux; sinon effet rebond lié au sevrage. Par ailleurs, le meilleur traitement à entreprendre est dans votre cas une psychothérapie qui permet de résoudre à la fois les troubles du sommeil et de vous aider dans ce moment douloureux de votre existence. Restant à votre disposition pour avis, consultation et thérapie. Bien à vous

  • Merci 0
  • 1 spécialiste est d'accord
  • 51
  • 60
  • 15
Dr Sebastien Garnero Professionnel Premium: A un profil plus complet.

Psychologue, Sexologue

Paris

Prendre RDV

Il s'agit sans doute du Noctamide, mdct hypnotique.. Dans tous les cas, le sevrage doit être progressif et s'effectuer sur trois ou 4 semaines, après avis du médecin ou psychiatre traitant. - Première semaine : Passer de 2 mg à 1 mg sur une semaine, il existe des cp dosés à 1 mg. - Deuxième semaine : Si tout se passe bien , prendre ensuite des demi comprimés de 1 mg pour passer à 0,5 mg la semaine suivante. - Troisième semaine : Si tout se passe bien (sommeil correct) prendre 1/2 cp un jour sur deux. - Ensuite ne prendre 1/2 cp que lorsqu'on veut être sur de bien dormir, une ou deux nuits par semaine. En cas de difficulté pendant ces étapes (insomnie), on peut s'aider en prenant un vieil antidépresseur Tricyclique sédatif a faible dose (15 gouttes de Laroxyl ou de Surmontil). Ces médicaments n'ont pas d'effet antidépresseur à ces doses mais ils aident a dormir en réparant l'architecture du sommeil (stade4). Il s sont ensuite faciles a stopper.

  • Merci 0
  • 2 spécialistes sont d'accord
  • 29
  • 6
  • 2
Dr Philippe Feuillade

Psychiatre

Mougins

Malaise dans la culture: vous ne posez pas la question de votre relation avec le dealer, mais celle du "sevrage de la molecule machin". Il me semble que vous estropiéz un peu le lorazepam, si c'est lui, c'est bien mérité, c'est une des 100 modalités publicitaires du valium. Et tant que nous aurons de politiques sponsorisés par l'industrie, ils ne dérembourseront pas ces molecules qui sont connues dans le monde comme "la mal français", les médecin sous payez doivent faire du rendement. Puisque je suis psychiatre je ne vous parle que des éléments psycho-dynamiques dans votre addiction (le mot qui correspond à "sevrage"

  • Merci 1
  • 1 spécialiste est d'accord
  • 295
  • 50
  • 69
Dr Patrick Raffin

Pédopsychiatre, Psychiatre

Paris

Voir les 5 questions sur Toxicomanie

Afin d'offrir un service de meilleur qualité, nous utilisons des cookies de Doctoralia et de tierces. En continuant vous acceptez notre politique de cookies. En savoir plus X