Allergie - Informations, spécialistes, questions fréquentes.

Tout savoir sur Allergie

Information sur Allergie

Les allergies sont des réactions excessives d'hypersensibilité du système immunitaire vis-à-vis de substances qui ne causent pas de réactions chez la plupart des sujets. Les hypersensibilités sont classées en quatre types, I à IV. Cette classification est fondée, dans une certaine mesure, sur le type de mécanisme immunitaire en cause, et sur le délai d'apparition de la réaction.

Les deux types d'hypersensibilités généralement associées avec le terme «allergie» sont:


- L'hypersensibilité immédiate de type I, dans laquelle les antigènes (allergènes, substances étrangères) se combinent avec des anticorps de type IgE (immunoglobuline E) et induisent des symptômes locaux, ainsi que parfois, des réactions systémiques, normalement dans les minutes qui suivent le contact avec les antigènes.


- L'hypersensibilité retardée de type IV, dans laquelle les réactions sont provoquées par les interactions entre des antigènes et des lymphocytes T spécifiques sensibilisés: les symptômes sont alors plus tardifs (quelques heures ou jours après le contact).
 
Les réactions d'hypersensibilités de type I touchent principalement le système respiratoire, le système gastro-intestinal et la peau. Elles surviennent plus fréquemment chez les personnes ayant une prédisposition aux allergies. La première fois qu'une personne prédisposée est exposée à un allergène potentiel, elle ne présentera pas de réaction, mais elle synthétisera des anticorps IgE spécifiques de l'allergène et sera alors sensibilisée à celui-ci.

Lors d'une exposition ultérieure à l'allergène, les IgE spécifiques fixées sur les cellules reconnaissent la molécule étrangère et se lient à celle-ci, ce qui déclenche la libération de substances chimiques contenues dans ces cellules, en particulier l'histamine, responsable des symptômes allergiques observés. Ces symptômes débutent dans la zone d'introduction de l'allergène (au niveau de la bouche, du nez ou sur la peau).
 

·         Au niveau cutané, une réaction allergique aiguë de type I peut se traduire par une urticaire, une dermatite ou des démangeaisons, tandis qu'au long cours, on peut observer une dermatite atopique et de l'eczéma.

·         Au niveau des voies respiratoires, la réaction allergique aiguë provoque toux, congestion nasale et éternuements, et peut se traduire, au long cours,  par de l'asthme. La réaction allergique peut également être responsable de démangeaisons et de rougeur oculaire.

·         Au niveau du système gastro-intestinal, les symptômes allergiques aigus débutent au niveau de la bouche [sensations de picotements, de démangeaisons et goût métallique] avec un gonflement de la langue et de la gorge, puis se propagent au reste du tube digestif [douleurs abdominales, spasmes musculaires avec vomissements et diarrhée].

 

Les réactions allergiques de type I peuvent être de gravité variable, allant de la simple éruption à l'anaphylaxie, réaction allergique aiguë sévère menaçant le pronostic vital. L'anaphylaxie est une réaction allergique qui touche de multiples organes et qui peut commencer par une agitation, un sentiment de mort imminente, une pâleur cutanée due à une baisse de la pression artérielle, et / ou une perte de conscience. Cette réaction  peut être fatale si on n'administre pas rapidement de l'épinéphrine (adrénaline) par injection.

L'allergie de type I peut être dirigée contre un grand nombre d' « antigènes »: aliments, végétaux (pollens de graminées etc…), venins d'insectes, poils d'animaux, acariens, latex ou médicaments (tels que la pénicilline). Il peut exister des réactions croisées chez certains patients: par exemple, une personne allergique à certains pollens (ambroisie) peut aussi réagir aux melons et à la banane. Au niveau alimentaire, les causes des réactions anaphylactiques graves les plus fréquentes sont les allergies à l'arachide, aux fruits à coque ou aux coquillages.
 
Les réactions d'hypersensibilité retardée de Type IV sont le plus souvent des réactions cutanées. Un bon exemple est celui des réactions cutanées à certains métaux contenus dans les bijoux. Elles se produisent lorsque des lymphocytes T sensibilisés interagissent avec un antigène spécifique. Les lymphocytes libèrent des substances toxiques et inflammatoires, qui attirent les autres globules blancs sur le site de l'exposition, entraînant des lésions dans les tissus. Il n'y a pas de nécessité de sensibilisation du système immunitaire, les patients peuvent avoir une réaction de type IV dès la première exposition. L'hypersensibilité de type IV se manifeste habituellement par une réaction (éruptions cutanées, dermatite, rougeur, gonflement, prurit, durcissement de la peau, etc) observée sur le site d'exposition quelques heures à plusieurs jours après l'exposition.

Avez-vous une question concrète sur Allergie? Demandez à nos experts.

Vous avez des questions sur Allergie?

Nos spécialistes ont répondu a 6 questions sur Allergie.

Posez votre questions aux experts de façon anonyme et gratuite

  • Votre question sera publiée anonymement.
  • Posez une question concrète, en vous focalisant sur une seule question médicale à la fois.
  • Soyez bref et concis.
  • Ce service ne remplace en aucun cas une consultation avec un professionnel de santé. Si vous avez un problème, contactez votre médecin ou allez aux urgences.
  • Le service ne permet pas d'obtenir de 2e opinion ou de faire une consultation sur un cas concret.

Voici les plus populaires:

Première question : Y-a-t-il eu des symptômes quand il a mangé de l'oeuf, du poisson et de la moutarde (parfois exhausteur de goût des petits pots) ? Car avoir des IgE spécifiques positives (prise de sang) ou des tests cutanés positifs ne veut pas toujours dire qu'on est allergique, c'est-à-dire réellement malade en mangeant ces aliments. Deuxième question : Avez-vous appliqué le coricide local régulièrement une fois par jour et est-il de la bonne puissance en fonction des zones concernées ? En fin, il faut vous expliquer que l'eczéma atopique est souvent génétique (constitutionnel) et peut n'avoir aucun rapport avec une allergie alimentaire d'où, peut-être l'absence d'efficacité de l'éviction.

  • Merci 0
  • 1 spécialiste est d'accord
  • 50
  • 3
  • 18
Dr Yann-Patrick Massabie-Bouchat

Allergologue

Marseille

Non, ce n'est pas normal. Vous avez des signes compatibles avec une allergie (protéines de lait de chèvre) ou une hypersensibilité à l'aspirine (et probablement d'autres anti-inflammatoires non stéroïdiens), voir une sensibilité anormale à l'histamine (fausse allergie, si les autres poissons sont tolérés) qui peut être présente en quantité importante dans le thon. Je vous recommande de consulter un allergologue.

  • Merci 0
  • 1 spécialiste est d'accord
  • 20
  • 21
  • 38
Dr Habib Chabane

Allergologue

Paris

Oui surtout s'il s'agit d'allergie alimentaire. L'ISAC ne recherche que des allergènes moléculaires précis et peut permettre d'identifier une famille de protéines responsable des symptômes. Ce test est couteux et non remboursé, son indication doit être posée après mure réflexion. Pour l'allergie respiratoire, une recherche d'IgE spécifiques est souvent suffisante.

  • 50
  • 3
  • 18
Dr Yann-Patrick Massabie-Bouchat

Allergologue

Marseille

Oui, même sans être présent le chat a peut être laissé des traces d'allergènes dans votre logement qui peuvent rester plusieurs mois. Néanmoins, cela devrait s'estomper si c'était bien l'origine de son problème. Tout ce qui est en contact avec votre fils doit être débarrassé de ces traces (nettoyer la maison à la vapeur, les draps, les tapis,.. ). Aérez aussi souvent que possible les pièces. A moins qu'il s'agisse d'un autre problème.

  • 13
  • 1
  • 3
Dr Christian Carrer

Médecin d'urgence, Pédiatre

Paris

Voir les 6 questions sur Allergie

Afin d'offrir un service de meilleur qualité, nous utilisons des cookies de Doctoralia et de tierces. En continuant vous acceptez notre politique de cookies. En savoir plus X