Questions sur Gonarthrose (arthrose du genou)

Vous avez des questions sur Gonarthrose (arthrose du genou)?

Nos spécialistes ont répondu a 28 questions sur Gonarthrose (arthrose du genou).

Posez votre questions aux experts de façon anonyme et gratuite

  • Votre question sera publiée anonymement.
  • Posez une question concrète, en vous focalisant sur une seule question médicale à la fois.
  • Soyez bref et concis.
  • Ce service ne remplace en aucun cas une consultation avec un professionnel de santé. Si vous avez un problème, contactez votre médecin ou allez aux urgences.
  • Le service ne permet pas d'obtenir de 2e opinion ou de faire une consultation sur un cas concret.

Questions sur Gonarthrose (arthrose du genou)

28Questions

72Réponses

53Spécialistes d'accord

70Patients reconnaissants

Non l´age n'est pas le premier critère On pose une prothèse hanche ou genou lorsque les douleurs ne sont plus maîtrisées par le traitement médical ou rhumatologique et que ces douleurs retentissent sur la vie quotidienne du patient ( marche escaliers promenades etc ) C'est alors que la discussion de l'indication d'une prothèse doit intervenir en mettant en balance les avantages pouvant être obtenus avec la gêne fonctionnelle On peut poser ainsi une prothèse a 30 ou 40 ans

  • Merci 2
  • 7 spécialistes sont d'accord
  • 56
  • 67
  • 47
Dr Michel Bercovy

Chirurgien orthopédiste - Traumatologue

Paris

Voir les 3 réponses

C'est une intervention visant a enlever une partie voire toute la rotule. Ce sont les ablation partielles qui sont en grande partie pratiquées : arthrose localisée sur desaxation, séquelles de traumatisme, voire non consolidation d'une fracture ancienne… La chirurgie arthroscopie sur les lésions rotuliennes et les injections d'acide hyaluronique ont permis de limiter les patellectomies. A un stade avancé la chirurgie prothétique a supplantée la patellectomie

  • Merci 3
  • 6 spécialistes sont d'accord
  • 201
  • 47
  • 86
Dr Jacky Bonnan

Chirurgien orthopédiste - Traumatologue

Voir les 3 réponses

Ce n'est pas la radio qui permet de decider si on doit operer ou pas mais l'importance des douleurs et leur evolution apres traitement rhumatologique. Si apres traitement vous continuez a souffrir, la question d'une operation se pose. Le choix dependra des mesures d'axes, de l'importance de l'usure du cartilage et de l'os (radios).

  • Merci 2
  • 4 spécialistes sont d'accord
  • 56
  • 67
  • 47
Dr Michel Bercovy

Chirurgien orthopédiste - Traumatologue

Paris

Voir les 3 réponses

A 68 ans certainement une prothese car la survie ( durée) de la prothese sera supérieure a celle de l ostéotomie Entre prothese uni et totale, il faut considérer l angle du varus : si c est 8 degrés non réductibles il faut une totale Si les 8 degrés sont facilement réductibles les deux sont faisables, mais la prothese uni demande plus d expérience que la totale. Donc bien en parler avec votre chirurgien.

  • Merci 0
  • 2 spécialistes sont d'accord
  • 56
  • 67
  • 47
Dr Michel Bercovy

Chirurgien orthopédiste - Traumatologue

Paris

Voir les 3 réponses

D'après votre description il y a tres probablement une indication de prothèse Certaines protheses durent tres longtemps pres de 30 ans et sont faciles à changer en cas d'usure. L'âge de 40 ans n'est pas pour moi une limitation j'en ai opéré très souvent sans problème.

  • Merci 2
  • 2 spécialistes sont d'accord
  • 56
  • 67
  • 47
Dr Michel Bercovy

Chirurgien orthopédiste - Traumatologue

Paris

Voir les 3 réponses

On ne peut pas donner une réponse univoque à votre question. Il faut faire une évaluation précise de l'arthrose, des douleurs et de l'instabilité. Si l'arthrose est évoluée et très douloureuse ,le genou etant instable il n'y a qu'une seule solution qui est la prothèse et l'âge de 40 ans n'est pas une contre-indication pour moi, c est meme assez courant. Si l'arthrose et peu évoluee et le genou modérément douloureux il faut essentiellement traiter l'instabilité. Mais après de nombreuses opérations ligamentaires la chirurgie ne permet plus de stabiliser le genou. On risque alors d'aller d'echec en échec. une bonne solution dans ces cas ( peu douloureux) et de porter une orthèse articulee. Cela permet d'avoir une activité quasi normale jusqu'au moment où l'arthrose devient plus douloureuse et se repose l'indication de la prothèse. Entre ces deux solutions extrêmes il est essentiel d'avoir une evaluation précise de la situation afin de choisir la meilleure option therapeutique.

  • Merci 0
  • 2 spécialistes sont d'accord
  • 56
  • 67
  • 47
Dr Michel Bercovy

Chirurgien orthopédiste - Traumatologue

Paris

Voir les 3 réponses

Bonjour La greffe de cartilage est réservée au fracture du cartilage ou aux ostéochondrites disséquantes. Il n’y a aucune place pour ces greffes dans l’arthrose, sinon on peut être sûr que le résultat sera mauvais. A terme, il faudra envisager une prothèse totale. En attendant, les infiltrations et la viscosupplémentation associés éventuellement à une perte de poids en cas de surcharge permettront de temporiser avant la prothese qui ne doit être envisagée qu’en cas de gêne importante Bon courage

  • Merci 4
  • 1 spécialiste est d'accord
  • 72
  • 56
  • 49
Prof. Gilbert Versier Professionnel Premium: A un profil plus complet.

Chirurgien orthopédiste - Traumatologue

Paris

Prendre RDV

Voir les 3 réponses

Les deux options doivent se défendre dans votre cas. Ces deux indications sont régulièrement débattues pour ce genre d'arthrose. Votre âge ferait plutôt pencher la balance vers un geste conservateur d'ostéotomie. Informez vous bien sur chaque intervention et discutez en à nouveau avec eux.

  • Merci 0
  • 1 spécialiste est d'accord
  • 14
  • 11
  • 16
Dr Jean-Marie Philippeau Chirurgie Genou Pied

Chirurgien orthopédiste - Traumatologue

Nantes

Voir les 3 réponses

La gène n'étant que nocturne je ne pense pas qu'une intervention chirurgicale soit pour le moment à l'ordre du jour. Sur le plan pratique mettre un coussin entre les deux genoux la nuit en prenant des antalgiques et des antiinflammatoires. Si besoin discuter avec votre rhumatologue ou votre chirurgien du genou pour voir si des infiltrations type viscosupplémentation et ou corticoïdes inflammatoires pourraient être nécessaires.

  • Merci 0
  • 2 spécialistes sont d'accord
  • 15
  • 19
  • 12
Dr Erwan Simon

Chirurgien orthopédiste - Traumatologue

Morlaix

Voir les 3 réponses

Règles Hygiène diététiques : réduction pondérale si nécessaire, chauffage correcte, activité sportive douce Consultation / Chir Othopédique ou Rhumato -> Discuter infiltration / visco

  • Merci 7
  • 1 spécialiste est d'accord
  • 2
  • 2
  • 8
Dr Pierre Cohen

Chirurgien orthopédiste - Traumatologue

Paris

Voir les 3 réponses

Questions semblables

Autres questions répondues par les spécialistes de Doctoralia:

Afin d'offrir un service de meilleur qualité, nous utilisons des cookies de Doctoralia et de tierces. En continuant vous acceptez notre politique de cookies. En savoir plus X